Pouffe mais, point trop n'en faut !

Pouffe mais, point trop n'en faut !

Diantre, on m'a fait un compliment !!!

   Ou le harcèlement de rue…

 

 J’ai aperçu sur fb qu’une étudiante belge avait fait une vidéo sur le harcèlement de rue… Vous savez, toutes les petites phrases que les jeunes filles/femmes se reçoivent quotidiennement dans la tronche !

 

Alors, apparemment, l’ampleur de ce phénomène épaterait beaucoup d’homme. À croire qu’ils sont sourds/aveugles et cons mais surtout qu’ils n’ont ni fille, ni sœur/cousine/mère et femme. *Genre, le gars qui est né seul au beau milieu d’un champs de chou !*

Donc histoire de ne pas être en reste, je vais ajouter mon grain de paprika à l’édifice.

 

Donc, vu que je suis belle à crever *mais, oui bien sûr !!* ça m’est souvent arrivé de me faire accoster ! Ceci étant la petite entrée en matière pour ceux qui estiment que l’on doit être contente d’être félicité d’être belle et celles qui ronchonnent que « ouais ben au moins on te dit que t’es belle, tu vas pas encore en plus râler !! Ou alors c’est pour faire ton intéressante et que tout le monde sache que t’es belle… » *jalousie qui pue, bonjour !*.

Que dire ? Hum, perso, un mec qui s’amène avec un tonitruant « Hé t’es trop bonne ! T’as un 06 ? » , ça me laisse pantoise. À savoir qu’un jeune demandera toujours ton numéro plutôt que de te proposer un verre… Faut pas déconner ça coûte cher. Pour le verre, il faut plutôt compter sur les plus vieux ! Néanmoins, je ne sais pas la vision des hommes sur la question, mais moi, j’ai l’impression d’être prise pour un bout de viande et surtout ce qui me débecte au plus haut point c’est la suffisance du jeune homme en question… D’où est ce qu’il pense que j’ai que ça à foutre de ma vie, d’être pendu au téléphone avec un mec qui croit que le Bescherelle est un animal tropical ???

 

Ensuite nous avons les regards insistants. Alors sur certains tweet, j’ai vue des hommes qui ont tournés en dérision la chose. Genre : « Han on t’as regardé !! Et alors tu veux faire mettre le mec en taule ?!? ». Alors être ADMIRÉE c’est trop cool !!! Être regardé avec le regard "mec en rut" qui s’imagine que tu as les pattes écartées et la foufoune aux 4 vents, je ne vois pas en quoi c’est valorisant… Ou le mec qui regarde tes seins comme s’il n’en avait jamais vu de sa vie, qui a limite la bave aux lèvres en mode « j’ai la rage », whaou !! À ce moment, je ne me sens plus toucher terre de joie !

Non mais sérieux, imaginez une nana qui vous regarde l’entrejambe avec insistance et qui vous sorte : « Mouais, il n’y a pas l’air d’y avoir grand chose, mais on ferra avec… Tu m’suis p’tite b*te ? ». Vous seriez flatté ?  Bien ça n’est guère mieux quand on entend qu’on est une bouche à p*pe. Sauf que là, ça s’entend souvent !!

 

De plus, les hommes le prennent mal du style : « Ouais, mais si on ne peut plus rien vous dire, on drague comment ? ». Mais, comme avant, avec un vrai compliment qui n’a pas servi au moins 57 fois depuis que vous vous êtes levé, un vrai regard qui dit « tu es belle » et non « je ne sais pas où fourrer mon engin, toi tu serais parfaite. ». Et puis, il ne faut pas croire, nous ne sommes pas dégénérées au point de ne pas reconnaître un homme gentil réellement intéressé, d’un gros balourd qui se contente de suivre son appareil génital !

 

En dehors de cela, il y a aussi quelque chose qui me choque profondément. Il s’agit de l’argument type que l’on entend de plus en plus souvent : « Oh, ça va, il t’as pas violée !! ».

Hum… Alors nous n'avons le droit de l’ouvrir que lorsque nous avons été violée ??? Sinon avant, nous devons tolérer, sans moufter, d’être traité comme des bouses ? Il n’y a pas que le viol dans la vie !! Et cela voudrait dire qu’un mec qui emmerde toutes les nanas qu’il croise, en les humiliant, en faisant monter la peur et l’insécurité en elles, c’est un mec bien. Par contre, le violeur : pas bien ! En résumé, des hommes que je ne connais pas me trouvent baisable, bien c’est trop la classe. Je suis enchanté et même il faudrait que je les remercie de bien vouloir s’intéresser à moi. Et je n’aurait le droit de me plaindre que le jour ou un homme acceptera de me violer.

 

Dans ce genre d’histoire, il y a aussi le fait que l’on ne sache pas comment réagir. Si tu fais un sourire ou que tu réponds un petit « merci », tu peux être certaine d’avoir le mec collé aux basques parce qu’il pense que sourire veut dire : je vais me jeter à genoux devant ta braguette. Si on ne dit rien et que l’on feint l’indifférence, nous sommes certaines d’entendre des injures et insultes du style : « Hé pouffiasse, je t’ai parlé ! ça te trouerait le c*l de me répondre ? ».  

 

Alors certaines femmes disent ne jamais avoir eu affaire avec ce genre de comportement. Bien qu’elles s’estiment heureuse ! Après il s’agit aussi d’une question de génération… Il faut bien avouer que les hommes mûrs sont plus rare à avoir ce genre de comportement. De plus ils s’adresseront peut-être plus facilement à des femmes jeunes car plus impressionnables (du moins c’est ce qu’ils croient !). Et puis, il ne faut pas nier une chose : cela dépend aussi de notre milieu social et des quartiers ou l’on évolue…

 

Bon sur ce, je vous laisse, je vais aller traîner dehors voir s’il n’y a pas un beau p’tit c*l d’mec que je pourrais me faire !!

 

Pour en savoir plus sur la question :

Une étudiante belge dénonce le harcélement de rue en caméra cachée.

et

Harcélement : la rue ne doit plus être un espace où les hommes font leur loi.

et

un lieu de paroles : Hollaback france

 

 

 



05/09/2012
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres