Pouffe mais, point trop n'en faut !

Pouffe mais, point trop n'en faut !

La Bulle, elle a finit de bosser !

 

  Ça y est, c’est fini les écoles pour moi. Plus de mioches hurlants, plus de parents pas gentils, plus de sacs encombrants et lourds à porter. Que tout cela va me manquer ! Mais, je pars avec de multiples bons/moins bons souvenirs à vous conter…

 

Tout d’abord, je me suis tapé de bons coups de soleil. Mais, j’ai eu aussi une jolie angine. Heu… Mais, caisse que c’est que ce bordel ?? C’est un délire du genre : je me paye une insolation ET des engelures aux orteils ! *pendant qu'on n'y est !*

Mais, le must quand même ça a été mes échanges avec les enfants. *Non n’allez pas vous imaginer des chôzes… Mon cœur de pierre n’a pas fondu pour autant !*. Petites perles choisies :

 

"C’est la dame là-bas qui les donne. Il suffit de lui dire « bonjour ! »". (bah oui petit padawan, je suis une machine distributrice de bonheur gratis. C’est beau la vie !).

 

"Han vous en avez tout plein !! Comment vous avez fait pour les avoirs ?". "C’est mon patron qui me les a donné à distribuer…" Profonde réflexion. "Et je pourrais avoir le même patron que vous moi aussi ?". (Comment aurais-je pu imaginer qu’un jour, je représenterais la nana typique nageant dans le bonheur grâce à mon patron ?)

 

« Dites Maîtresse, je pourrais en avoir ? », « Oh l’autre, il a dit maîtresseuh !! C’est pas une maîtresse : c’est une dame… ». (Merci pour cette précision qui me permet de m’ôter les images SM que j’ai dans la tête ! Quand je vous dit que je ne suis pas faite pour côtoyer les gosses…)

 

Une petite fille qui louche sur le petit paquet sans grand intérêt puis reviens vers mon visage : « Ce sont vos cheveux ? », « ??? heu oui… », « Ils sont beeeaaaauux ! ». Temps de réflexion : « Je peux les toucher ? » les yeux plein d’espoir. (Métier à risques… T’as les mains propres au moins paske moi dans mon contrat c’est écrit : avoir les cheveux propres !)

 

« Vous pouvez m’en donner un pour mon chien et un pour mon papa ? » (A noter que le papa n’arrive qu’en seconde position. Enfin, moi j’dis ça, j’dis rien…)

 

Un enfant reviens après avoir ouvert son paquet et me tend un dessin. « Tiens c’est pour toi ! », « Merci, c’est adorable mais pourquoi tu ne le donnes pas plutôt à ta maman ? », « Toi t’es jolie et t’as de jolies dents ! ». (Hum, futur prothésiste dentaire ou dentiste ? En attendant leçon à retenir : penser à sourire plus souvent puisque apparemment j’ai un pouvoir attractif dentaire dément…).

 

« C’est toi madame qui sentez le chamallow ? » le tout avec un air vorace. (Ciel, le petit-fils d’Hannibal Lecter vient de me mettre la main dessus !!!!).

 

« Dis, tu reviendras me voir demain ? » (Comment devenir infidèle en deux secondes sans le vouloir… Vous pourrez témoigner auprès de mon homme que je n’y étais pour rien ?).

 

Et pour illustrer ma beauté légendaire qui a époustoufflée plus d'un enfant *mouhahahaha, caisse qui faut pas entendre !!* voici une petite image facebook que j'ai eu sur une application à la con mais que je n'ai pas osée publier sur mon mur de peur que l'on croit que je me l'a pèèète... *on ne sait jamais, les gens sont tellement prompte à penser de vilaines choses ! ;) *

 



05/04/2012
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres