Pouffe mais, point trop n'en faut !

Pouffe mais, point trop n'en faut !

La pomme noisette sortie des Enfers...


   En plus d’être une bloggueuse quelque peu « aléatoire », je suis aussi une cuisinière approximative. C’est vous dire la teneur catastrophique de la nana. Pourtant ça n’est pas faute de ma grand-mère de m’avoir souvent répété : « Il faut que tu saches cuisiner pour ton mari… Sinon, comment vas-tu faire ? ». Alors mamie rassure-toi : autre siècle, autres mœurs !! J’ai trouvé la solution à cet épineux problème --> ce sont toujours mes hommes qui cuisinent !

Ceci étant dit, en période de crise *comprenez par là, homme absent, homme malade ou pire : célibat !* il faut parfois que je me gère seule comme une nana hyper indépendante que je suis ! Donc, il m’arrive de me retrouver avec un tablier devant les plaques chauffantes. Dans de tels moments, il ne faut surtout pas me parler sinon je suis capable d’arracher un bras avec les dents. Par contre, si je prépare quelque chose de relativement simple ou si je fais de la pâtisserie, là vous aurez de fortes chances de m’entendre m’égosiller pour chanter plus fort que Chante France *Tout ça, c’est la faute du tablier de grand-mère* (et puis, peut-être qu’un jour je pourrai apprendre à me servir du bouton « volume » de ma radio…).
Tout cela pour dire que ça n’est pas que je ne sache pas cuisiner. D’ailleurs quand j’entends quelqu’un dire sur un ton faussement honteux « Je ne sais pas cuisiner », je trouve que c’est une hérésie totale… La seule explication valable que je vois à ce que l’on ne sache pas cuisiner c’est d’être né seul au milieu de la jungle sans maman à regarder cuisiner et surtout aveugle pour ne pas pouvoir lire un livre de cuisine. Aussi, à mon sens, il me semblerait moins hypocrite de dire : j’ai un méga poil dans la main qui m’empêche de cuisiner ! Pour ma part, je n’aime pas vraiment cela. Sauf, faire des pâtisseries. Mais je n’aime pas les manger. Allez comprendre…

Bref, il se trouve qu’aujourd’hui je suis allé me chercher des pommes noisette surgelées… Oui, je sais, ce post promet d’être palpitant !
Donc, je sors ma poêle *oui, oui ! Là, je sens que je viens de vous couper le souffle*. Je laisse chauffer l’huile et je verse le sachet. Entier. ERREUR FATALE !!!  À ce moment, j’aurais apprécié que des warning s’allument de partout dans ma cuisine pour m’avertir de la catastrophe. Mais ça ne se passe pas comme cela dans ma vie. C’est ainsi, que je me suis retrouvé à loucher sur mes patatines pendant un temps fou, que je les ai mélangés amoureusement mais que rien n’y faisait : elles restaient désespérément pâlottes. En ayant un peu assez que rien ne se passe dans cette poêle de malheur, je m’en suis allée 1 mètre plus loin grignoter un bout de pain. C’est ici que La Divinité de la Patatine a décidé de me punir : une odeur de brûlée est venue me titiller le museau. Je me suis élancée vers le drame en mugissant un « saperlipopette » tonitruant *nan, je déconne. J’ai plutôt dit : «put*** de m****, fais ch*** », mais ça ne fait pas correcte et surtout je perdrais mon auréole de grâce à vos yeux !*.
Enfin voilà, ces foutus patatines ne voulaient pas cuirent et d’un coup ça s’affolent dans la gamelle ! Pourquoi ?? Qu’ai-je fais pour mériter cela ? C’étaient les patatines du Diable vous dis-je !!

Conclusion de tout cela, j’ai mangé des pommes noisette hyper grillées pour certaine, et en purée pour d’autre. En plus arrivé à la fin de mon assiette, j’ai eu un doute et me suis demandé si je n’avais pas acheté un paquet spécial « portion enfant ». Mais, il y en avait 600 grammes dans le paquet et il semblerait que ce soit une taille humaine correcte… Mon estomac reste dubitatif !
Ah, et pour ceux qui seraient aussi simplet que moi (et surtout qui ne lisent jamais les informations de préparation) et qui voudraient faire aussi des pommes noisettes : sachez qu’on n’en met pas plus que la poêle ne peut en contenir ! Enfin, toutes les pommes noisette doivent avoir leur petit arrière-train bien posé au fond de la poêle pour que tout chauffe uniformément.

 

Ami(e)s qui avez une préférence pour la vaisselle que la cuisine, je vous bisoute sur les deux joues !

 

Saperlipopette.jpg



11/09/2013
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres