Pouffe mais, point trop n'en faut !

Pouffe mais, point trop n'en faut !

Le passé, ben... c'est le passé quoi ! Hum...


   Suite à mon dernier article (à lire ici) vous avez été nombreux à réagir (ici ou sur fb), et je vous en remercie vraiment car, là au moins je n'ai pas eu l'impression d'écrire cet article, qui m'a beaucoup couté, pour rien. Il m'a été difficile pour moi de l'écrire car c'est une position assez récente, et puis bon, ça n'est pas simple de se mettre à nu de la sorte !
Je n'ai pas répondu à vos commentaires mais, je vais tout englober ici. Francine à fait une réflexion très juste et j'aimerais revenir dessus pour être bien claire par rapport à ma position et qu'il n'y ai aucune confusion !

Il s'agit d'une phrase que j'ai souvent entendu, et que tout ceux qui ont parlé de leurs souffrances ont du souvent avoir aussi : "C'est du passé, maintenant il faut que tu avances !".

Que répondre en dehors de "Vas te faire fo*tre ?". Oui parce que bon, arrêtons de ne pas vouloir blesser les gens (surtout quand eux ne se gênent pas pour nous blesser nous !). Je trouve ce genre de phrase humiliante et culpabilisante… Et en plus je ne vois pas en quoi elle est sensée aider qui que ce soit. De plus, j'ai noté que les personnes qui disent cela n'ont jamais rien vécu qui sortent réellement de la norme de ce qu'un être humain vis en général dans sa vie d'être humain... Ce qui est encore plus rageant, et qui donne un bon petit côté moralisateur horripilant !
A mon avis, chacun avance comme il peut. Je suis d'accord par contre sur le fait qu'IL FAILLE AVANCER. Mais, chacun à son rythme et selon l'ampleur de sa blessure. Nous ne devons pas nous sentir inférieur sous prétexte que Machin connaît Machine qui elle a eu un truc encore plus grave, et qui s'en est sorti en trois coups de cuillère à pot. Tant mieux pour Machine, grand bien lui fasse ! Mais, nous ça ne nous concerne pas. Alors, on arrête de se comparer aux autres qui-font-tout-mieux-que-nous, et l'on croit en soi.
Il y a effectivement certaines personnes qui ressassent et n'arrêtent pas de "gratter leurs croûtes". Ces personnes ont besoin de plus d'aide pour arriver à mettre un pied devant l'autre. Et çà n'est nullement une aide que de sous-entendre qu'elles sont bonnes à rien puisqu'elles stagnent. Parfois il y a besoin de peu pour débloquer une personne. Par exemple simplement qu'elle se sente aimée et surtout, pas jugée…  

Donc mon message précédent était bien, ne vous découragez jamais, vous pouvez vous en sortir car vous en valez la peine ! Et surtout pas, "sortez vous les doigts du fion bon sang de bonsoir".

 

https://static.blog4ever.com/2012/01/638946/artfichier_638946_1247722_201209260422505.jpg



26/09/2012
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres