Pouffe mais, point trop n'en faut !

Pouffe mais, point trop n'en faut !

Mariage dans un marécage. Ours & Chat en guest.


  
Quand je suis amorphe, je regarde des trucs débiles. Soit pour me vider la tête, soit parce que je suis tellement dans les vapes que, de toute façon, je n'arrive rien à comprendre de vraiment intelligent ! Donc en trainant mes guêtres (et ma douleur) sur Youtube, je suis tombé sur "La robe de ma vie". Grosso modo, on suit des mariées dans l'essayage de leur robe avec tous les choix et les compromis qu'elles devront faire. Rien de folichon mais quand on aime les robes ça permet de rêver un chouïa et certaines vendeuses sont vraiment sympas. De plus certain cas sont bouleversants. Comme cette petite Mahdia...

Mahdia a 27 ans et souhaite se marier rapidement avec un petit budget. On apprend qu'elle speede un peu les choses parce qu'elle est malade et que du coup elle a pris conscience qu'il fallait faire les choses quand on en avait l'occasion... On comprend donc qu'elle a une maladie grave et incurable.
J'avoue que cet épisode m'a bouleversée. Par empathie, mais aussi par effet miroir. Je n'ai, du coup, pas voulu m'apesantir plus que cela et j'ai enchaîné avec un épidode de Profilage ! Seulement par la suite, j'ai vus une boutique qui me plaisait bien et j'ai décidé de farfouiller sur le site d'M6 pour en trouver l'adresse. Et, je suis tombé sur le forum. Et, j'ai fait la connerie de lire les commentaires. Et, j'ai lus deux commentaires concernant Mahdia. Et là, je suis tombé de 150 étages !

 

 

Altruisme, amour et compassion à profusion !


 
Je ne vais pas décortiquer ces messages, je vous laisse le loisir d'avoir votre propre ressentis sur la question... Par contre, je vais revenir sur cette notion de "bizarre" quand au fait de souhaiter se marier alors qu'on est malade. Parce que là, clairement, si je n'en parle pas, je vais faire un AVC ou un arrêt cardiaque instantané !

J'ai l'impression que pour beaucoup de monde, il n'y a pas 50 000 états :
   1- Pleine forme
   2- Malade momentanément. Et donc, au fond de ton lit MOMENTANÉMENT.
   3- Mort.

Voilà voilà... L'étape mort-vivant n'existe visiblement pas. Pourtant c'est pas faute d'avoir mis les zombies à l'honneur dans beaucoup de séries ces derniers temps !
Forcément dit comme ça, c'est un peu rebutant je vous l'accorde. Néanmoins quand on a une maladie longue durée voir, à vie, c'est ainsi que l'on se perçoit souvent... Vivre avec une maladie incurable, voir plusieurs quand on est chanceux *Je suis une petite veinarde, j'en ai deux ! J'vous nique TOUS !!!* cela signifie vivre H24 et 7/7 jrs avec. On ne voit plus que ça même quand on ne le voudrait pas. Toute notre vie se fait EN FONCTION d'elle et plus en fonction de nous et de nos petites envies. Il faut avoir conscience de nos faiblesses et des moments ou notre corps va nous lâcher tout en étant pas complètement obsédé par elles. On ne doit pas se définir comme malade alors que tout nous crie qu'on l'est. C'est un savant mélange de lâcher-prise et de conscience aigüe des limites qu'il faut réussir à avoir. Profiter de chaques instants ou l'on est "bien" (NB: le "bien" étant à des années-lumières du "bien" chez un valide...) en sachant qu'on en paiera le prix (souvent très salé) les jours suivants. Tous les matins quand on se lève, on doit faire le tour du propriétaire. Savoir ce qui cloche ou non, comment on va pouvoir faire la journée en fonction de la fatigue et des douleurs. On doit prendre ses traitements. S'occuper du matériel médical que l'on a chez nous, etc... C'est impossible de faire l'impasse là-dessus ne serait-ce qu'une seule journée !
Étre malade incurable veut dire que l'on ne peut plus être insouciant.
Maintenant que cette base essentielle est posée, nous pouvons passer à cette histoire de mariage...

Le mariage, pour la plupart d'entre nous, c'est un rêve. Ou tout du moins, une journée spéciale. Un événement hors-norme. Un espace temps à part entière dans une vie. Alors expliquez-moi pourquoi quelqu'un qui est malade et qui a déjà une vie, relativement, pourrie voudrait avoir à se passer de ça ?!? Pourquoi n'aurait-on pas le droit à ce jour comme tout le monde ? Juste parce qu'on est malade et qu'on va mourir plus tôt que la moyenne des gens ?
Bien à mes yeux c'est, au contraire, une raison largement valable pour avoir encore plus envie que les autres !! Se sortir momentanément de l'image de la déchéance progressive et de la mort, c'est primordiale. Plus que pour n'importe qui d'autre d'ailleurs ! Plus que pour ce genre de privilégié de la vie qui ne se rendent même pas compte de leur privilèges, justement, et qui sont uniquement capable de faire péter leur jalousie malsaine et pitoyable sur un forum minable ! Quand on est obligé (ou que l'on a envie tellement on souffre tous les jours) de penser à son enterrement, bien on a aussi envie de penser aux jours qui s'écouleront entre aujourd'hui et ce jour funeste.

Moi aussi j'ai envie de me marier. Parce que ça sera une belle journée. Parce que je réalise que je n'arrive pas assez à dire à mes proches à quel point je les aime.  Mes très proches on les comptent sur une seule main *d'ailleurs on pourrait même me couper des doigts sans souci* et malgré tout, je bloque pour leur montrer tout ce qu'ils m'apportent. Pour leur dire que c'est grâce à eux si je suis toujours en vie. Pour leur faire ressentir l'immense joie que j'ai quand je passe du temps avec eux. Je pense tout particulièrement à un Ours et un Chat qui sont deux putains de bout de magie dans ma vie !! Ils m'apportent de la quiétude et du courage chacun à leur façon. Et rien qu'à cause de ça, je n'ai pas le droit de dire que j'ai une vie de merde. On tente de vivre et pas seulement de survivre.

Bref, tout ça pour dire que le bonheur ça se crée même quand on patauge au plus profond d'un marécage. C'est même là, qu'il prend tout son sens...

                               

 



30/06/2017
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres