Pouffe mais, point trop n'en faut !

Pouffe mais, point trop n'en faut !

Viol trash vs. viol Bisounours

  N'arrivant plus à dormir pour je ne sais quelle obscure raison, j'ai décidée d'aller traîner mes guêtres sur le site "Le corps des femmes"... Pas forcément le meilleur endroit pour péter la joie et le positivisme... Ou peut-être pour se dire, parfois, qu'il y en a qui souffrent encore plus que moi. Quoique, parfois certaines femmes arrivent à vous transfuser un esprit combatif à travers leur réussite. Cela peut servir !

 

Hors, ce matin, je suis tombée sur l'article "Mon corps n'est pas un jouet". Rien que le titre m'a fait monter des sueurs froides. Peut-être parce que cela est en désaccord avec l'image assez triviale que j'ai de mon propre corps ? Bref, ceci étant dit, ce qui m'a le plus marquée c'est ce passage en particulier (même si je vous invite chaudement à aller lire le texte complet) :

"C’est le bordel. Je ne comprends pas ce qui vient de mon mal être de base, et ce qui vient du viol.
Oui, du viol. Oh, rassurez-vous, rien de théâtral. Juste un viol ordinaire, où l’on douterait presque de ma bonne foi. Oui, j’ai accepté de danser avec lui. Oui, je l’ai suivi dans une arrière cour. Mais non ça ne m’a pas plu. Et oui j’ai eu mal. Et non je ne voulais pas que ma première fois se passe comme cela. Et oui, encore une fois, je n’ai cessé de lui dire non."

Voilà, c'est là que j'ai été frappée, littéralement, par la réalité de certaines réactions suite au récit d'un viol...

 

Tout d'abord, petite parenthèse personnelle, j'ai noté que les gens ont nettement plus de facilité à vous dire "faire l'amour", "baiser" ou même "se faire sauter" que de dire le mot "viol" à haute voix. Beaucoup vous renvois l'image qu'un viol c'est honteux, mais il semblerait que le mot lui-même le soi ! Alors NON !!! Etre un violeur ça c'est trop la honte. Par contre, un viol c'est "simplement" un CRIME. Quand on parle de meurtre personne ne baisse la tête que je sache. Alors pourquoi pour un viol ça serait différent ? Parce que la victime est encore vivante et face à vous plutôt que morte 6 pieds sous terre ? Il me semble qu'il y a là un excès de pudibonderie mal placée... Et pour en revenir au témoignage de cette femme, oui il y a la différentiation entre le "vrai bon viol bien de nos campagnes" et le "petit viol tout mignonnet" que-d'ailleurs-on-tolère-le-terme-de-viol-pour-faire-plaisir-à-la-nana-qui-veut-faire-son-intéressante.

Sincèrement, ça me donne envie de vomir !! Et pourtant, ça ne peut être on ne peut plus véridique.

 

J'ai connu les deux. Un viol dans des couloirs sombres, avec un mec défoncé, de la violence, des injures abominables, des marques de coups, de la torture et une tentative de meurtre... Au moins ça dépote sa race, ça impressionne et ça fait "vrai". Un bon viol bien sordide comme on les aime !!
Par contre, j'en ai eu un autre dans une chambre d'hôtel. Sans coups, sans cris. Quelques injures mais bon, on entends parfois la même chose dans le métro ou en voiture , hein ! En plus c'était un homme que je connaissais. J'ai dit "non". Je ne voulais pas. J'ai eu mal. Mais ça, bien ça n'est pas très grave (dixit plusieurs professionnels de la santé et des proches). Pas assez trash. Le "viol" qui fait pitié quoi !
Assez parlé de moi... C'était uniquement pour vider mon sac déjà, mais aussi pour vous démontrer que je sais de quoi je parle.

 

C'est curieux comme la première question qui vient souvent c'est "tu as dit non ?". Mais franchement, nous ne sommes pas si connes, quand on ne veut pas on le dit... Pourquoi la question n'est pas plutôt : "Mais il n'a pas entendu cet enflure, quand tu lui as dit non ??". Cette question c'est du VRAI SOUTIEN. Ceci n'est pas de la CULPABILISATION détournée qui pue.
Parce que oui, pourquoi le violeur n'écoute pas le "non" ? Bien parce que s'il l'écoutait, nous ne parlerions plus de viol ni de violeur ! Tout bêtement !! Et aussi, parce que chez ce genre de personne, c'est la résistance, le refus qui est le moteur de leur excitation.
Là je crois qu'auprès de certaines personnes je vais casser un mythe : non les violeurs ne sont pas excités, comme les autres hommes, par de la lingerie fine et des fringues digne des plus grandes actrices de X. Ils sont excités par l'interdit, par le souci de domination et de destruction d'une personne.

Quant au côté théâtral, la peur ne passe pas toujours par le fait d'avoir un couteau de boucher sous la gorge... Prenez exemple sur les automobilistes. Dès qu'il y a un flic tout le monde écrase le frein *il y en a même certain on se demande s'ils ne vont pas enclencher la marche arrière...*. Pourtant j'ai rarement vus un policier avec la bave aux lèvres, matraque brandit au dessus de sa tête et fusil à pompe dans l'autre main. Pourtant la peur est là... Pour les viols c'est la même chose. Le mec n'est pas armé, mais il peut impressionner. De par la personne qu'il est vis à vis de nous et l'étonnement que cela nous procure. On ne s'attend pas à être violé par son père, sa mère, le voisin handicapé, le mec trop gentil en soirée, ou notre petit ami/mari... Cela leur confère donc un autre moyen de pression sur nous.

Cependant, ça n'est pas parce que l'on a pas tout le visage tuméfié que la douleur n'existe pas. Une intrusion non désirée c'est tout d'abord une énorme douleur vaginale. Puis c'est une énorme douleur psychique --> Comment quelqu'un qui est sensé m'aimer/m'apprécier à pu me faire une chose pareille ? Cela ne compte donc pas si ça n'est pas accompagné de marques bien visibles ? Le fameux "je ne crois que ce que je vois" ? Vive les cartésiens de merde !! La pression psychologique, la surprise, les manipulateurs, la culpabilisation sont pourtant des données connues !

 

Pourquoi les gens ont ce besoin de juger quelque chose qu'ils n'ont pas vécu ? Pourquoi donner une échelle de valeur, et donc un droit d'exister ou non, à la souffrance. C'est quoi cet esprit malsain qui veut que l'on raffole des histoires sordides ? La fascination du pire...

 

Photo venant du site : Foto community



30/06/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres